3 min lu

Il est bien connu que la pandémie corona a accéléré la transition vers le commerce électronique. Mais dans quelles régions et dans quels groupes d'âge le changement est-il le plus prononcé ? Une étude fournit les réponses.

Comment le comportement d'achat des gens a-t-il évolué - maintenant, après le début de la nouvelle année, et par rapport à l'année précédente ? Une enquête récente devrait apporter des réponses. Il en ressort que le changement le plus net en faveur du commerce en ligne a eu lieu chez les consommateurs plus âgés et dans les régions rurales.


Si l'on compare les premières semaines de l'année 2021 avec celles de l'année dernière, trois différences principales apparaissent clairement :

Les femmes ont encore augmenté de 7% leur part déjà élevée de commerce électronique dans les achats : sur 10 euros dépensés par les femmes, elles dépensent 7 euros en ligne.

Les consommateurs de plus de 66 ans sont ceux qui ont le plus augmenté leur part du chiffre d'affaires total de tous les groupes d'âge, à savoir de 9 %.

Le chiffre d'affaires des produits alimentaires et des boissons a augmenté de 51 pour cent pendant le premier lockdown ; dans le nord, on a dépensé plus d'argent pour des achats liés à la maison et au jardin, dans le sud pour les loisirs et le sport.

Outre les produits électroniques, ce sont surtout les achats de produits alimentaires et de droguerie de consommation courante qui sont responsables de la croissance rapide des achats en ligne chez les consommateurs de plus de 66 ans. Mais les bijoux et accessoires ainsi que les vêtements représentent également aujourd'hui une part plus importante des achats au sein de ce groupe de clients qu'il y a un an.

"La recommandation des autorités sanitaires était claire : les consommateurs doivent éviter autant que possible de faire des achats dans les magasins. Ceci est particulièrement vrai pour les personnes âgées. La croissance des achats en ligne montre que le message a atteint beaucoup de monde. Les seniors sont le groupe de clients qui connaît la plus forte croissance au sein de l'e-commerce.

L'achat en ligne, et c'est une tendance qui se poursuivra très probablement après la pandémie. Lorsque les gens découvrent les avantages du shopping en ligne, de nouvelles habitudes se forment et restent même après une telle période", commente une experte en comportement de consommation

 
Coup d'œil sur les différentes phases de la crise en 2020 :


1. inquiétudes concernant le virus (janvier - mars 2020)

Le premier lockdown a eu un impact important : les ventes en ligne de produits alimentaires et de boissons ont augmenté de 51% en mars par rapport à février, car les clients se sont approvisionnés en produits de première nécessité.

Il est intéressant de noter que les ventes en ligne de produits de beauté ont également augmenté de 51 % après le lockdown, ce qui indique que les acheteurs voulaient toujours avoir l'air bien et se sentir bien lors des vidéoconférences.

Avant le lockdown, la plupart des achats en ligne étaient effectués le matin ou le soir. Cependant, pendant la quarantaine, les européens ont commencé à faire leurs achats beaucoup plus souvent pendant la journée.

2ème vague (mars - juin 2020)

Les achats de produits pour la maison et le jardin ont augmenté, car on passaient plus de temps à la maison plus  que d'habitude. Une autre raison était que beaucoup choisissaient des ". Les 36-45 ans ont été le groupe d'âge qui a le plus augmenté ses achats en ligne

3. normalisation (juillet - septembre 2020)

Dans les régions du nord , les produits pour la maison et le jardin représentaient une part plus importante que la moyenne.

Dans le sud, les consommateurs se sont davantage concentrés sur les loisirs, le sport et les passe-temps.

Dans les grandes villes comme Berlin, Paris, Genève, Madrid, Rome ....les acheteurs soucieux de la mode ont dépensé comparativement plus pour les vêtements et les chaussures.

4. deuxième vague et shopping numérique de Noël (octobre - décembre 2020)


Des records de ventes ont été enregistré pendant la Black Week fin novembre, avec une augmentation de 62 % par rapport à l'année précédente. 

Le Black Friday, le plus grand jour de la Black Week, a également été le jour de commerce électronique le plus fort de tous les temps en Europe, avec une augmentation de 56 pour cent selon les statistiques. 

Les catégories les plus importantes par rapport à une journée moyenne étaient : l'électronique, les bijoux et accessoires ainsi que la santé et la beauté.

Les ventes de Noël ont également battu des records de chiffre d'affaires en ligne. Les ventes en ligne  ont augmenté de 95 % au cours des premières semaines de décembre (du 3 au 20 décembre) par rapport à 2019.

Par rapport à un jour moyen, ce sont les personnes âgées de 46 à 65 ans qui ont le plus acheté. Les acheteurs de plus de 66 ans ont plus que doublé (+168 %) leur part d'achats au sein des produits pour enfants (jouets, vêtements, accessoires) pendant les achats de Noël en décembre.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.