2 min lu
En quoi consiste le métier de chaudronnier ?

Actuellement, de nombreux secteurs industriels font appel aux compétences et au savoir-faire du chaudronnier. En effet, ce dernier fabrique divers équipements qui sont indispensables au bon fonctionnement de l’industrie. En plus, il peut prendre en charge l’entretien, la maintenance et la réparation de ces équipements. Mais que fait exactement le chaudronnier ? Quelles qualités à avoir et quelles formations à suivre pour le devenir ? 

Quelles sont les missions d’un chaudronnier ?

 Le chaudronnier est considéré comme un expert en métal. Il utilise ce dernier pour fabriquer des produits très divers. Pour cela, il travaille en équipe au sein d’une entreprise de chaudronnerie. Il fabrique les ouvrages chaudronnés en atelier. Mais si ceux-ci sont de grandes tailles, il intervient sur le chantier pour assembler les pièces et ensuite installer l’équipement. Il peut intervenir dans plusieurs régions, comme lors de la fabrication des équipements de chaudronnerie Haut de France par exemple. En plus, il peut exercer dans des entreprises industrielles de secteurs variés tels que l’automobile, le nucléaire, l’énergie, la chimie, etc. 

Concernant les missions du chaudronnier, il travaille toujours en atelier quelle que soit la taille des produits à fabriquer. Pour cela, il étudie les plans avec traçage des formes sur le métal avant de découper chaque élément. Ensuite, il donne la forme voulue à ce dernier en utilisant différentes techniques comme le pliage, le roulage, le planage, etc. Puis, il positionne chaque pièce et les assemble. Il termine son travail par la finition et le contrôle de la qualité de l’ouvrage fini. 

Comment devenir chaudronnier ?

 Le métier d’un chaudronnier est un métier assez compliqué. Il demande des compétences et des savoir-faire pour pouvoir fabriquer les ouvrages demandés par les clients. Ainsi, si vous souhaitez accéder à ce métier, vous devez suivre certaines formations. Heureusement, il existe plusieurs types de formation professionnelle pour tous les niveaux. Le métier de chaudronnier est par exemple accessible après avoir au minimum un CAP. Cependant, si vous voulez évoluer vers des postes d’encadrement, de nombreux types de formation s’offrent à vous. Il y a le niveau bac pour le bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle. Vous pouvez également poursuivre votre étude afin d’obtenir le diplôme de bac+2 ou BTS conception et réalisation en chaudronnerie. 

Toutefois, il est possible d’évoluer vers un poste de chef d’équipe ou de contremaître pour un chaudronnier qualifié. Vous pouvez même vous spécialiser vers un emploi de traceur ou intégrer un bureau d’étude en tant qu’agent des méthodes, dessinateur, etc. Si vous avez un fond d’investissement, il est même envisageable de créer votre atelier en tant qu’artisan. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir un chaudronnier ?

Outre les différentes formations énoncées ci-haut, vous devez également avoir certaines qualités si vous voulez exercer le métier d’un chaudronnier. Comme ce métier se base sur le métal, il est crucial d’avoir une excellente connaissance des métaux et alliages. En outre, la fabrication des ouvrages chaudronnés nécessite l’utilisation de diverses machines. Vous devez alors maîtriser l’utilisation de chacune d’entre elles. C’est pareil pour les différentes méthodes ainsi utilisées. Il est indispensable aussi de savoir lire un plan, maîtriser les outils informatiques et le dessin industriel. 

A part cela, cette profession nécessite également une bonne condition physique. En effet, dans la plupart du temps, le chaudronnier travaille débout dans un atelier bruyant et il doit porter souvent des charges lourdes. Ce métier demande aussi une capacité à être autonome, habile manuellement et méticuleux. Enfin, si vous voulez devenir un chaudronnier, vous devez être disponible. En effet, si certains chaudronniers doivent se déplacer sur le chantier, d’autres restent en atelier, il faut qu’il y ait toujours des ouvriers 24 h/24.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.