2 min lu
CAFARDS : MYTHES ET CURIOSITES

Les cafards, souvent associés de manière négative à la saleté et à la crasse, sont au contraire des insectes extraordinaires qui tiennent à leur hygiène.

Des antennes propres pour sentir les odeurs

À l'instar des mouches et d'autres insectes, les cafards apportent également un soin particulier au nettoyage de leurs organes olfactifs. En effet, ces insectes nettoient constamment leurs antennes, en les poussant vers leur bouche avec leurs pattes avant, afin d'éliminer les substances qui pourraient créer une barrière à l'odorat et empêcher la perception des odeurs.

Peuvent-ils survivre à une bombe nucléaire ?

La réponse est oui, car ils peuvent survivre à des radiations très élevées.
En effet, aucune forme de vie ne peut survivre à moins de plusieurs kilomètres de l'épicentre de l'explosion, car la boule de feu brûle tout. Après l'explosion vient le rayonnement, qui cause des dommages irréversibles, car il entraîne un dysfonctionnement cellulaire dû à des altérations de l'ADN.
L'exposition d'un tissu aux rayonnements est mesurée en Grey (Gy). Pour les humains, la dose létale est de 4 à 10 Gy, tandis que pour les cafards, elle est d'environ 64 Gy, soit 6 à 15 fois plus élevée que pour les humains.
Sa plus grande force est due au fait que ses cellules se divisent beaucoup plus lentement, ce qui les rend plus résistantes aux effets des radiations.
Néanmoins, il existe des produits chimiques et synthétiques qui peuvent éliminer les cafards et les blattes.

Pourquoi meurent-ils sur le ventre ?

Les cafards morts que nous voyons dans les environnements urbains ne sont probablement pas morts de causes naturelles. La plupart des produits cafards : insecticides chimiques inhibent la capacité musculaire des cafards en agissant sur l'enzyme qui régule la transmission nerveuse. 


En conséquence, l'insecte souffre de spasmes qui le font se retourner et mourir dans cette position car il ne peut plus se retourner.


Ils peuvent manger (presque) n'importe quoi

Ces insectes préfèrent par nature les substances sucrées, bien que certaines espèces, dont la Blatte Germanique, aient développé une aversion particulière pour le goût du glucose, car ces substances ont été largement utilisées comme composants des poisons utilisés pour les éliminer.
Cependant, ils ne sont pas complètement indifférents aux sucreries, et continuent donc à être friands de chocolat, de céréales, de fruits, de confitures et de biscuits.
Ces insectes sont omnivores, c'est-à-dire qu'ils mangent aussi bien de la chair animale que des légumes, notamment ceux qui contiennent de l'amidon.
Ils peuvent même manger des insectes morts, des cheveux tombés, des morceaux d'ongles humains et dans certains cas, ils peuvent même développer le cannibalisme, les individus de la colonie se mangent alors entre eux


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.