Quelles-sont les activités phares à ne pas manquer au japon ?


3 min lu

Le Japon a dans un sens toujours été un pays un peu à part du reste du monde. Au delà du fait qu’il a ouvert ses frontières au commerce international qu’en 1868, il possède une vraie richesse culturelle qui lui est propre qu’il a su se construire au fil des siècles. Désormais accessible à tous elle ne cesse donc de passionner historiens, ethnologues mais surtout touristes venus des quatre coins du monde.

Depuis ces dernières années le pays du Soleil levant a en effet connu un regain d’intérêt et chaque année de plus en plus de visiteurs s’y rendent pour découvrir cette culture zen unique au monde. Mais pour pouvoir profiter de cette culture japonaise et ancestrale qui compose une grande partie de l’identité nationale encore faut-il savoir où aller chercher. Le Tokyo d'aujourd'hui et les temples shintoïstes n’ont par exemple pas grand-chose en commun d’un point de vue architecturale ou même culturel. C’est pourquoi aujourd’hui nous vous proposons de lister quelques-uns des sites culturels et activités immanquables que vous vous devrez de faire si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette culture Japonaise.

La cérémonie du thé

Également appelée chanoyu, la cérémonie du thé est une tradition très ancienne qui remonte à l’époque des samouraïs avant même la période d’Edo (1603-1868). Elle est encore très présente sur le territoire japonais sur lequel vous retrouverez des maisons de thé réparties un peu partout ce qui les rend très accessibles.


Si vous êtes un amateur de thé et plus précisément de matcha c’est une activité immanquable qui vous permettra de plonger au cœur de la culture zen et de découvrir plusieurs arts et artisanats différents. Parmi eux le textile avec le kimono du maître de thé, les théières traditionnelles avec la bouilloires en fonte dans laquelle est chauffé le thé mais également l’ikebana (l’art floral japonais) qui est souvent représenté sur le tokonoma (zone dédiée à l’exposition d’arts) de la maison de thé.

La visite des châteaux de l’époque féodale

La période médiévale japonaise est très médiatisée pour ses combattants au sens de l’honneur inébranlable : les samouraïs. Malheureusement, depuis la restauration de Meiji en 1868 plus aucun ne fait parti de la société japonaise. Néanmoins, ce n’est pas le cas des douze château en bois traditionnels qui sortent tout droit de l’époque féodale.


Bien que certains aient été rénovés tous ont gardés l’architecture et l’authenticité qui les caractérises. Si vous deviez n’en faire qu’un nous vous recommandons la visite celui d’Osaka qui traduit parfaitement ce pourquoi ces châteaux continuent de tant fasciner encore aujourd’hui. Il possède une taille très importante ainsi qu’une architecture remarquable et la vue que vous aurez une fois rendu au septième étage sur ses douves et l’ensemble du territoire est tout simplement magnifique. Finalement, vous retrouverez en son sein de nombreux objets d’époque pour vous plonger au plus près de la vie des samouraïs comme certaines de leurs armes ou des armures.

Les jardins zen

Depuis toujours les japonais ont eu une relation très intime avec la nature. Que ce soit dans leur religion natale le shintoïsme mais également dans leurs arts traditionnels comme l’ikebana avec les compositions florales et les bonsaïs, les suisekis (pierres naturelles figuratives) mais également dans leur propre espace de vie. Dans leur maison bien sûr mais surtout dans leur jardin.


Les jardins zen japonais font désormais beaucoup parler dans le domaine du paysagisme car ils arrivent à créer une vraie ambiance reposante et ressourçante même à l’aide d’éléments naturels comme des ruisseaux, des lanternes de pierre mais également des chemins de sable. Vous trouverez donc de très nombreux jardins traditionnels surtout à Tokyo qui à lui seul en abrite plus d’une vingtaine. Le plus populaire reste le jardin impérial de Shinjuku qui rassemble le style japonais, français et anglais mais si vous recherchez quelque chose de plus petit et conviviale vous avez le jardin de Kyu-Yasuda et le jardin de Happo-en qui sont tous deux très reposants dans lesquels il est agréable de s’y balader.