Le conseiller financier et la vision de l'avenir


6 min lu

L’année qui vient de se terminer a été la plus dramatique et la plus difficile au monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Un nouveau virus, COVID 19, jamais vu auparavant, probablement causé par une zoonose, ou un saut d'animaux vertébrés à l'homme, a provoqué une pandémie sans précédent au cours des 100 dernières années, bouleversant la vie de tous les jours et causant de nombreux décès.

La bonne nouvelle de ces deux derniers mois est l'annonce de vaccins par diverses sociétés pharmaceutiques qui concrétisent aujourd'hui l'espoir que dès le printemps prochain, nous pourrons commencer à voir la lumière au bout du tunnel.

En attendant, cependant, nous devons rester vigilants, nous attaquer aux problèmes du présent jour après jour et construire de la meilleure façon possible l’avenir qui se profile déjà à l’horizon plein d’opportunités.

En fait, si de nombreux points de vue, les infections par Coronavirus ont mis de nombreux secteurs de l'économie réelle en crise, dans d'autres, elles ont été la poussée qui les a encouragées et développées, même de façon exponentielle; Je vénère principalement les domaines de la technologie, de la médecine et de la consommation en ligne.

Au quotidien, nous avons appris à rester en contact tout en gardant la distance avec les communications vidéo sur Internet qui ont favorisé le travail intelligent, un mode de fonctionnement qui sera très probablement maintenu dans de nombreux secteurs même après la fin de l'urgence sanitaire.

Nous nous sommes beaucoup plus approchés des achats en ligne, favorisant davantage les transactions financières en ligne.

Le secteur médical a été fortement stimulé par l'afflux de nouveaux investissements et de nouvelles technologies qui développent de nouvelles façons d'aborder les services et de les utiliser. Je tiens à préciser que le mien veut être seulement une analyse des événements qui se développent et se développent et non un jugement d'appréciation; car un changement de jeu qui va révolutionner nos vies est en cours depuis un certain temps, les soi-disant méga-tendances, forces disruptives capables de déterminer les changements structurels de l'économie mondiale, de stimuler l'innovation, de redéfinir les priorités des entreprises et des modèles économiques. Ils peuvent avoir des impacts importants non seulement sur nos habitudes de vie et de dépenses individuelles, mais également sur les politiques gouvernementales et les stratégies d'entreprise.

On estime que dans les 50 prochaines années, il y aura une évolution technologique comparable aux 3000 dernières années. La pandémie que nous connaissons encore a certainement donné un nouvel élan à ces changements, les faisant s’accélérer. La preuve en est que les bourses, notamment celles d'Asie mais surtout des Etats-Unis, ont enregistré une hausse à deux chiffres; même si on le disait ainsi, il semblerait que 2020 ait été une année normale pour regarder les rendements des bourses mondiales.

Ce n'est pas le cas car cela ne rend pas justice au travail effectué par les conseillers financiers qui, en plus d'avoir à se mesurer aux indices boursiers sur des montagnes russes (rappelons que dans les mois de février et mars nous avons vu des pertes de marché de jusqu'à 10% par jour!), ils devaient gérer les peurs et les émotions de leurs clients.

Une année comme 2020 d'un point de vue financier devrait nous faire réfléchir sur l'erreur de s'attarder sur le court terme plutôt que de penser au long terme, sachant profiter des opportunités d '«équilibre» telles que celles présentées à la fin du premier trimestre de l'année dernière dans le but d'augmenter les rendements à maturité de notre investissement.

C'est à cela que sert un conseiller financier: aider les investisseurs qui viennent à lui à gérer les risques et à les libérer, non seulement de la peur mais dans tous les sens. En fait, la liberté peut être vue comme synonyme de savoir prendre ses responsabilités et faire face aux risques auxquels la vie nous met face. Malheureusement très souvent l'investisseur, a toujours été peu libre, un amoureux de la sécurité, nous voulons une vie de sécurité: une maison sûre, un emploi sûr, une retraite sûre et même des investissements sûrs; oubliant que lorsque nous traversons une route, nous courons un risque.

Si l'intention est de limiter le risque, la solution n'est certainement pas le choix obligataire des français, en général, ils sont très friands, et le moins encore, ce sont les obligations d'État française. 

Non seulement cela, aujourd'hui, nous commençons à regarder avec suspicion même les obligations des États notés AAA bien qu'elles soient considérées comme l'investissement le plus sûr au monde, même avec des rendements négatifs.

Selon le Global Financial Stability Report, même les Bunds allemands ou les obligations américaines ne peuvent être considérés comme des actifs sûrs: l'augmentation de l'espérance de vie des personnes pourrait affecter les institutions de sécurité sociale et les comptes de l'État.En conséquence, il me semble que la solution pour les investisseurs craignant le risque est de se comporter comme des frelons.

Il existe une légende largement répandue selon laquelle le frelon selon les lois de la physique, bien qu'il puisse être observé en vol, ne peut pas voler.Plus récemment, en 2005, il a été démontré par une série de tirs à grande vitesse que le frelon a un battement d'aile de 230 par seconde, beaucoup plus rapide que d'autres insectes plus petits, même 5 fois plus élevé que celui d'un colibri, donc peut voler , et ne viole aucune loi physique ou aérodynamique.Lui, le frelon, ne s'est jamais demandé comment il pouvait voler, mais cette légende persiste.

J'ai toujours été conscient que si l'investisseur s'appuie sereinement sur un conseiller financier hautement professionnel et compétent, qui l'accompagne dans la poursuite de ses objectifs de vie, il obtiendra au final une planification rationnelle de ses investissements, organisée avec les bons horizons temporels et avec une gestion prudente des risques qui doit être une opportunité d'investissement et pas immédiatement.Ce n'est qu'ainsi que l'épargnant pourra faire comme le frelon, c'est-à-dire ne pas poser le problème.

Le conseiller financier est le compagnon de voyage d'un investisseur avec qui vous pouvez établir une relation de confiance qui vous accompagne depuis de nombreuses années et qui peut vous donner de nouvelles visions d'investissement. Par exemple, si nous parlons d'investissement en actions; dans un monde globalisé, il ne peut et ne doit plus être vu divisé par zones géographiques mais de plus en plus sur une diversification sectorielle.

J'ai déjà évoqué les méga tendances: identifier à l'avance les changements structurels potentiels et investir dans les transformations en cours est un facteur déterminant pour positionner les portefeuilles sur des opportunités de croissance à long terme.

Cinq méga tendances ont été identifiées qui redéfinissent notre avenir en changeant notre façon de vivre et de travailler:

  1. La technologie est à l'origine de progrès exponentiels qui vont bien au-delà de son secteur spécifique. Les appareils connectés à Internet devraient atteindre 125 milliards en 2030, une augmentation exponentielle par rapport à 17 milliards en 2017
  2. L'allongement de l'espérance de vie moyenne et les modes de vie modernes transformeront le secteur de la santé et les habitudes de consommation. Une augmentation de 45% de la population mondiale de plus de 60 ans est estimée d'ici 2030
  3. La migration massive vers les villes nécessitera l'adoption de nouveaux modèles commerciaux et des investissements dans les infrastructures. En 2050, 2/3 de la population mondiale résidera dans une ville, deux fois plus qu'il y a cent ans.
  4. La demande d'un avenir plus vert et plus propre soutiendra les progrès dans le secteur de l'énergie et la sauvegarde de l'environnement. On estime qu'en 2050, le solaire et l'éolien représenteront 50% de la production mondiale d'énergie contre 7% en 2015.
  5. L'Asie et les marchés émergents verront l'émergence d'une nouvelle classe de consommateurs aisés. Les marchés émergents actuels devraient représenter 6 des 7 plus grandes économies du monde d'ici 2050.

Alors une série d'opportunités nous attend qui peuvent déjà être saisies immédiatement et pourront se développer de plus en plus dans les années à venir, à nous d'en profiter et d'éviter de gâcher des opportunités, aussi parce qu'en ce moment historique particulier il y a toutes les conditions du retour des années folles.

En plus des 5 méga-tendances mentionnées ci-dessus, il est très probable que l'une se produise dans un proche avenir 

iIl viendra des opportunités qui nous seront offertes par ce que sera l'économie spatiale. À la fin de cette décennie, l'homme ira à la conquête de Mars, un exploit extraordinaire qui apportera de nombreuses répercussions bénéfiques sur terre.

Oui, car une telle entreprise nécessite la résolution de problèmes qui déclenchent de nouvelles recherches scientifiques et des découvertes conséquentes. Un exemple: pensez à la recherche médicale pour lutter contre la carie minérale osseuse que subissent les astronautes lors de longs voyages spatiaux qui mèneront à la guérison de l'ostéoporose. 

Cela semble être une petite chose mais en Amérique du Nord la rupture des os fémoraux entraîne un coût annuel d'environ 45 milliards de dollars, le budget annuel de la NASA est inférieur à la moitié.

Encore une fois, la nécessité de trouver des remèdes contre l'atmosphère et le sol martiens, nocifs pour la vie humaine, conduira à de nouvelles solutions pour assainir les environnements pollués sur terre.

Ou pensez à l'idée de pouvoir extraire des minéraux de la ceinture d'astéroïdes, on estime même que, une fois organisé et pleinement opérationnel, avec une telle activité, l'approvisionnement en matières premières coûtera moins cher que de les extraire sur terre.

Il y a quelques années, nous aurions parlé de tout cela de science-fiction, mais aujourd'hui c'est déjà la réalité et nous pourrions continuer avec une myriade d'autres exemples pour montrer que c'est la nouvelle frontière des investissements; Personnellement, je ne sais pas ce que le nouveau Apple ou Amazon sera dans le secteur spatial, mais je suis sûr que ceux qui profiteront en premier de cette opportunité seront les premiers à obtenir les résultats les plus somptueux et les meilleurs.

Enfin, j'invite tous les épargnants à alléger les soldes de leurs comptes courants et à investir davantage, car avec un geste qui pourrait être considéré comme égoïste qui vise à obtenir un retour sur investissement personnel, il est en fait capable de faire avancer une nation entière et il sait combien la France doit récupérer.